Entre 2010 et 2012, l'association a a tenté de faire aboutir plusieurs projets de Nicolas Guiet dans l'espace public à Clermont-Ferrand.
Tous ont échoué...


Nicolas Guiet a d'abord imaginé un pointillé géant sur la corniche de la mairie.

files/pointillé.. 2 files/nico guiet detail.jpg



Il a ensuite considéré la façade de l'ancienne Maison de l'Europe, place de la bourse.

"Certaines fenêtres de la façade du bâtiment du conseil général qu’occupe la Maison de l’Europe, sont raturées. Petit geste simple, léger, commun et rapide venant prendre une ampleur démesurée, par son échelle et son support. Un élément que nous avons tous généré un jour ou l’autre pour une raison qui est propre à chacun : validation d’un projet réalisé, mise en arrière plan d’un fragment de document, dans un carnet de croquis, un plan de travail, une liste de courses, un agenda…
Peut-être perçu sinon comme un jeu de morpion, ou encore ces petites inscriptions graphiques que nous faisions au téléphone, l’intention n’est pas de limiter l’interprétation mais de donner à la forme une multitude de possibilités de lecture ; initier un espace de projection mentale le plus large chez le spectateur.
L’intervention part donc d’un geste qui appartient à tous, que nous avons tous fait souvent et qui se voit replacé dans l’espace public. Une décontextualisation, un repositionnement et une adaptation à l’échelle d’un nouveau support.
C’est la rencontre entre deux espaces qui ne se croisent jamais, avec le spectateur et son interprétation comme axe de liaison, trait d’union. NG"

files/dessin clermont 1.jpgfiles/dessin clermont 2 mail.jpgfiles/dessin clermont 3 mail.jpg
files/esquisse 12.jpg files/esquisse 13.jpg files/esquisse 14.jpg
Visites so far: 7/16901


.copyright